Les chutes d’Iguazu, côté brésilien

Tous ceux qui y sont passés le disent, les chutes d’Iguazu sont incontournables pour tout voyageur se rendant dans la moitié nord de l’Argentine. C’est donc tout naturellement que avons calé 2 jours là-bas dans notre programme, entre Buenos Aires et Salta. Pour nous y rendre, nous avons opté pour l’avion, pas du tout économique, mais beaucoup plus rapide que le bus, ce qui nous permet d’arriver sur place vers 10h30, de quoi pouvoir commencer à visiter le reste de la journée.

Pour cette première ½ journée, nous décidons de commencer par le côté brésilien. Pour gagner du temps, nous y allons en taxi avec le chauffeur qui nous a pris en charge à l’aéroport. Le passage de douane est le plus facile du voyage (on a un peu halluciné il faut bien le dire) car notre chauffeur est parti seul avec nos passeports pour les faire tamponner, sans que les douaniers nous rencontrent de visu ! Une fois les formalités expédiées, nous décidons de commencer par le parc des oiseaux, tant recommandé par tous ceux qui le visitent, car il ferme plus tôt. La visite débute accompagnée de quelques gouttes d’eau, et nous apprécions d’aller au contact des nombreux perroquets et toucans, accessibles sans grillage interposé (ce qui n’est jamais le cas dans les zoo, ils sont toujours dans des cages à mailles serrées, impossibles à distinguer clairement). Les toucans sont véritablement les stars du parc, avec leurs becs énormes et leurs vives couleurs. Passés les autres oiseaux, notamment de très beaux spécimens de rapace, nous approchons d’une des attractions phares du parc, la volière des aras, où des dizaines de perroquets sont en liberté. Malheureusement c’est à cet instant qu’un gros orage a décidé de montrer son nez, avec une forte pluie qui ne cesse de tomber. Tout d’un coup, le parc perd un peu de sa magie, et malgré nos capes de pluie (achetées en Asie) nos sommes vite trempés, surtout au niveau des pied. Le parc est super, nous le confirmons, mais pour une fois, la météo n’est pas favorable, dommage…

A la sortie, la pluie semble se calmer et nous reprenons espoir pour la visite des chutes. Nous prenons la navette (obligatoire) sous un temps sec et arrivons le moral au beau fixe pour enfin contempler les 256 chutes d’eau. L’avantage du côté brésilien est qu’il permet d’avoir une vue panoramique des chutes puisqu’elles tombent du côté argentin. Des dizaines de vautours volent dans les airs, rendant l’atmosphère assez particulière, surtout que les nuages gris refont leur apparition. A peine 5 photos plus tard, la pluie recommence à tomber, à notre grand désespoir, car en plus de gâcher la vue nous devons de nouveau nous déguiser en préservatifs géants… Cette pluie ne nous quittera plus pendant les 2 heures qui suivent, souvent sous forme de trombe d’eau, et c’est résignés à être trempés que nous marchons le long du chemin qui relie les différents points de vue. Le spectacle est assez exceptionnel, le débit des chutes est très fort et de l’eau tombe de partout (et c’est réellement le cas ce jour-là). Au son des « shplic-shploc » de nos chaussures, nous rejoignons la Gargantia del Diablo qui permet via une passerelle d’être au plus près des chutes, un peu en contrebas. L’eau est omniprésente, autour de nous, sous nos pieds et au-dessus de nous avec la pluie et les embruns créés par les chutes, propulsés sur nous par un vent qui n’était franchement pas indispensable à ce moment-là. Au final, à défaut de réellement profiter du panorama et faire des photos cartes postales, on s’amuse de cette situation que nous ne risquons pas d’oublier de sitôt !

Quelques prix / infos (10 pesos $AR = 0,95 € environ au taux officiel, 0,7€ au taux de la rue) :

  • Taxi aéroport – hôtel : 220 $AR
  • Taxi chutes brésil A/R : 450 $AR
  • Entrée parc des oiseaux : 170 $AR par adulte, gratuit pour Clément
  • Entrée chutes : 112 réals pour nous 3 (=environ 35 €)
  • Il y a une heure de décalage entre le Brésil et l’Argentine (de quoi chambouler votre timing si vous n’êtes pas au courant)

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>