L’Explorer’s way – De tennant Creek à Adelaïde, via Uluru

Capture d’écran 2014-10-06 à 06.37.09Tennant Creek – Alice Springs (513 km) :

On commence à prendre le rythme « lever tôt-route-recherche d’un camping-ballade pour se dégourdir les jambes ». Notre objectif restant le centre de l’Australie et le fameux rocher d’Uluru, nous ne nous attardons pas à chaque étape. Et après une petite heure de route, nous arrivons aux Devil Marbels, sorte de mystère géologique (enfin pour nous surtout qui n’avons pas tout compris aux explications vues au musée d’Alice Springs ensuite) mais qui forme un assez joli ensemble de cailloux ronds empilés les uns sur les autres et parfois tenant à pas grand-chose au milieu de rien.

Nous arrivons assez tôt à Alice Springs pour faire quelques courses et avant d’attaquer la partie réellement désertique de notre périple, nous nous passés au centre d’information de la ville. Bien nous en a pris, la charmante dame nous a non seulement indiqué le camping où nous devrions dormir, mais en plus elle nous a donné des cartes nous détaillant le trajet et les différentes stations services que nous croiserons (avec les kilométrages histoire de ne pas nous faire le coup de la panne), des guides des balades à faire à King’s Canyon et Uluru, nos prochaines étapes, et elle nous a informé sur ce que nous pourrions visiter sur Alice Springs, histoire de nous changer un peu de la route.

Alice Springs – Kings Canyon (485 km) :

Dès le lendemain matin (un peu trop tôt d’ailleurs, ce qui donnera l’occasion à Clément de faire un peu de géométrie), nous nous rendons au musée d’art aborigène situé juste en face du camping. La visite nous permet d’en apprendre un peu plus sur les 1ers habitants de l’Australie. Nous enchaînons ensuite avec le musée de l’aviation où il est question une fois de plus des « flying doctors » dont nous avons parlé précédemment, ainsi que de quelques avions d’époque qui tiennent dans un hangar. Puis nous enchainons avec notre 3ème musée de la matinée, le plus sympa selon nous : un petit musée d’histoire naturelle regroupant une jolie collection d’animaux de cette région de l’Australie, ainsi qu’une collection de fossiles (une fois de plus). Il faut savoir que les entrées à tous ces musées étaient comprises dans le billet acheté au musée d’art aborigène et que si nous avions eu plus de temps (ou si nous avions su…) nous aurions certainement consacré bien plus que les 1h30 de visite que nous avons réalisées, au pas de course parfois. Après un repas rapidement pris chez notre ami Ronald McDo, nous prenons la route à 12h30 pour avaler les 5h de route nécessaires pour rejoindre King’s Canyon, où nous verrons le superbe coucher de soleil du point de vue en hauteur du camping.

Kings Canyon – Uluru (315 km) + A/R Kata Tjuta (120 km) :

Le réveil est matinal : 6h, car nous devons partir faire notre randonnée consistant à faire le tour du canyon au plus tôt. En effet, ces derniers jours le mercure est monté bien haut dans les thermomètres, et à partir de 36°C, les chemins sont fermés par mesure de sécurité (il est conseillé dans ce cas d’avoir terminé la balade avant 11h, sachant que la marche est estimée à une durée de plus de 3h). On ne rigole pas trop là-bas avec ça (c’est un peu nos vies qui sont en jeu tout de même), et après un cours trajet en van, nous débutons la randonnée à 7h20, armés de 4,5 litres d’eau (normalement, il est conseillé de partir avec 1l d’eau par personne et par heure…). Nous sommes chanceux, le ciel est finalement parsemé de nuages qui nous épargneront la grosse chaleur, tout en nous permettant d’avoir de belles couleurs lors des éclaircies. La marche débute par une montée assez pentue mais finalement assez simple car les rochers forment des marches. Ce n’est pas glissant du tout, juste un peu « essoufflant », et la vue est déjà magnifique. Arrivés en haut du canyon, nous ferons le tour en 2 heures, en croisant des paysages plus beaux les uns que les autres, multipliant les photos et les poses de Clément. Point important pour les phobiques de la hauteur : le chemin n’est pas du tout à flan de falaise, seuls quelques points de vue le sont (et encore, pas d’obligation de s’approcher du bord). Il est donc plutôt accessible à tous, et est même assez facile pour les enfants, et rassurant pour les parents (côté sécurité). Après quelques centaines de photos, nous redescendons au parking vers 10h pour reprendre la route, destination Uluru à 3h de là.

Nous arrivons vers 13h30 au camping situé à quelques kilomètres du célèbre rocher sacré Uluru. Le temps de prendre notre emplacement pour les 2 prochains jours et d’avaler nos sandwichs, nous repartons vers les rochers de Kata Tjuta, autre site important du coin, à 50 kms du camping. Nous décidons de faire la « Walpa Gorge Walk », petite balade d’1h qui s’avère finalement bien décevante (surtout suite à la randonnée du matin) puisqu’il n’y a quasiment rien à voir, et terriblement fatiguante sous un soleil de plomb et un thermomètre avoisinant les 40°C. De plus les célèbres mouches programmées pour agacer les touristes commencent à pointer leur nez, et cela devient assez désagréable.

Avant de rentrer vers Uluru, nous faisons un détour par le « Sunset viewing point », qui permet de voir les rochers d’un peu plus loin, sans que ce soit non plus exceptionnel, puis nous nous arrêtons au « Dune sunset viewing point » qui lui permet d’avoir une vue différente du site. Nous commençons sérieusement à fatiguer, et il est temps de partir voir le coucher de soleil sur Uluru, à 50 kms de là.

Pour voir le coucher de soleil sans se prendre la tête de l’endroit où s’arrêter, il faut se rendre au site dédié (différent pour les cars et les voitures, ce qui est une très bonne nouvelle vu le nombre de cars). Certes on n’est pas seuls, mais au moins on n’a pas besoin de réfléchir. Nous arrivons donc vers 17h45 pour observer le changement de couleur de ce caillou qui nous a tout de même demandé près de 4 500 kms de route pour y arriver ! Nous y sommes enfin, à regarder ce que tant de monde aimerait voir car souvent montré comme symbole de l’Australie (avec le panneau kangourou). Le spectacle est sympathique et une fois le soleil coucher (18h45), nous plions bagage assez rapidement car nous devons encore nous doucher et diner, et en terminer avec cette journée sans fin, à la fois harassante et inoubliable.

Journée Uluru (48 km) :

Pour notre seconde journée à Uluru, nous partons faire la « Base walk », autrement dit le tour du rocher. La balade fait 10 kms et nous commençons à marcher vers 8h30 (ce qui est assez tard, mais nous avons trainé et nous sommes arrêtés en chemin au centre culturel qui ne valait pas tant que ça le détour). Au point de départ de la marche, nous apercevons le chemin à emprunter pour grimper en haut de la montagne, et il est très impressionnant (ce ne doit pas être très sécurisé…). Le chemin est fermé pour cause de vent (en ce moment, sinon c’est pour raison religieuse souvent et le reste du temps les aborigènes demandent à ce qu’on ne monte pas car le rocher est sacré et ce serait un peu comme grimper sur un crucifix dans une église) et de toute façon, nous n’avions pas prévu de faire la montée, nous avons encore quelques mois de voyage à assurer !

Des panneaux indiquent régulièrement des sections le long desquelles il est théoriquement interdit de prendre des photos ou de filmer, car sacrées. Le tour s’avèrera assez long et pénible, car plutôt monotone et sous un soleil de plomb. Certaines parties sont plus intéressantes que d’autres, avec une plus belle lumière, mais faire le tour d’un rocher implique des paysages assez égaux et sans surprise. Nous terminons le tour 2h45 après être partis, ravis de pouvoir enfin nous asseoir, mais un peu déçus de la balade il faut bien le reconnaître.

Nous passerons le reste de la journée à faire quelques boutiques / courses aux shopping center (6 boutiques à tout casser) et à nous reposer à la piscine d’un des hôtels (toutes les piscines sont accessibles et gratuites pour les occupants d’un des sites (camping/hôtels…)). Nous tenterons également de passer chez le coiffeur, mais c’était complet pour la journée… Le coucher se fera tôt, car le lendemain une longue route nous attend !

Uluru -  Coober Pedy (740 km) :

Le réveil sonne à 5h45 (au lieu de 6h les autres jours) et nous partons vers 6h45 pour une étape de plus de 700 kms, pour rejoindre la ville de Coober Pedy. La ville est connue pour ses mines d’opales, toujours en activité, et le paysage à l’arrivée est lunaire, avec des tas de pierres / sable / cailloux partout à des kilomètres à la ronde. Il s’agit des gravas extraits à la construction des galeries. La ville est également connue comme étant au milieu d’une nature très hostile : température pouvant aller jusqu’à 50°C en été et eau quasi inexistante. Du coup, beaucoup de campings font payer la douche, ce qui ne sera pas le cas du nôtre. 50% de la population vit dans des maisons sous terre, pour justement affronter plus facilement les fortes chaleurs. Nous nous baladons dans la ville et nous réalisons vraiment que nous sommes au fin fond de l’Australie, dans une sorte de no man’s land. Les boutiques n’ont pas de vitrines, les « jardins » des maisons sont entourés de tôle ondulée et aucune fleur à l’horizon que des cactus. Nous nous arrêtons dans un camping qui propose de visiter une mine d’opale sur place le soir. La galerie souterraine était intéressante même si assez petite, et nous verrons finalement une opale qu’après avoir demandé au guide une fois le tour terminé (c’est assez incroyable qu’une visite de mine d’opale ne permette pas de voir la pierre en question).

Coober Pedy – Adelaïde (850 km) :

Notre planning initial prévoyait de nous arrêter à Port Augusta, à 550 km de Coober Pedy. Nous poussons finalement jusqu’à Adelaïde, histoire de se dégager une journée supplémentaire. La route est longue et nous traversons quelques paysages totalement hostiles, notamment sur le plateau aux environs de Pimba. Ce trajet nous aura permis de croiser une dizaine d’émeus sauvages (et des lamas ?!) et la circulation est un peu plus dense entre Port Augusta et Adelaïde. Nous arrivons fatigués au camping, juste à temps pour avoir le dernier emplacement disponible et ensuite faire quelques courses.

7 comments to L’Explorer’s way – De tennant Creek à Adelaïde, via Uluru

  • granger

    10 h du soir à Chennevieres et les qu’il let voient des paysages sublimes mais que de km ça me fatigue d’y penser bonne route bises à tous les e

  • La tribu LONGHI

    Ciao la tribu Quillet !

    Même si nous ne sommes pas très bavards sur votre site, nous suivons avec attention vos péripéties !

    Avec le décalage horaire entre l’Australie et le « 9-4″, vous êtes déjà le 12 octobre 2014… ce qui veut dire que ça sent grave l’anniversaire…

    Alex, comme tu te sépares de ton piano, fini le surnom de « Polnalex »… au vue des dernières photos d’Australie, je t’en ai trouvé un nouveau : « Mick Dundee » (le chapeau te va à merveille !)

    Histoire de fêter ton anniversaire, je vous propose un petit jeu afin de vous occuper sur les routes australiennes…

    Vous trouverez ci-dessous la liste des pays de votre tour du monde, avec la traduction associée de « Joyeux anniversaire » (selon une des langues officielles du pays).

    Comme je suis joueur, j’ai mis les traductions dans le désordre (on va voir si vous vous êtes immergés dans la culture des pays visités) et pour pimenter le tout, j’ai glissé un intrus et un piège !!!

    Bien entendu, l’aide d’internet est proscrite et vous avez toute la journée du 12 octobre pour rendre votre copie ! Attention aux gages en cas de retard ;-)

    3-2-1 partez !

    1.Honk-Kong
    2.Thaïlande
    3.Cambodge
    4.Malaisie
    5.Indonésie / Bali
    6.Australie
    7.Nouelle-Zélande (2ème langue officielle : Māori)
    8.Polynésie
    9.Ile de Pâques (2ème langue officielle : Rapanui)
    10.Val Soana (remember…!)
    11.Chili / Argentine
    12.Bolivie (3ème langue officielle : Guarani)
    13.Pérou (2ème langue officielle… faut penser à Decathlon !)

    a.rik reay tngai kom nert
    b.ia ora te mahana fanaura’a
    c.rogüerohory nde arambotýre
    d.sheng ri kuai le
    e.selamat hari jadi
    f.souksaan wankeud
    g.selamat ulang tahun
    h.Pajarina punchau
    i.buon compleanno
    j.ra whanau koa
    k.jhay phas threauvvhey
    l.happy birthday
    m.feliz cumpleaños

    Gros bisous à vous 3 et surtout joyeux anniversaire Alex’ !

    La tribu LONGHI

    • Comme il vaut mieux tard que jamais, et surtout qu’on vous voit dimanche, voici enfin les réponses au quizz anniversaire !!
      Merci pour la cogitation, et merci un peu google aussi, car on ne parle pas trop guarani…
      Bises

      a.rik reay tngai kom nert
      3.Cambodge
      b.ia ora te mahana fanaura’a
      8.Polynésie
      c.rogüerohory nde arambotýre
      12.Bolivie
      d.sheng ri kuai le
      1.Honk-Kong
      e.selamat hari jadi
      4.Malaisie
      f.souksaan wankeud
      2.Thaïlande
      g.selamat ulang tahun
      5.Indonésie
      h.Pajarina punchau
      13.Pérou
      i.buon compleanno
      Eros ramazzotti
      j.ra whanau koa
      7.Nouvelle-Zélande
      k.jhay phas threauvvhey
      Mhoa gnont plhu
      l.happy birthday
      6.Australie
      m.feliz cumpleaños
      11.Chili / Argentine

  • nadine

    il ne manque plus que les indiens dans votre paysage de western !
    vous embrasse

  • Tonton Charles

    Bonjour les Jeun’s, j’ai besoin de vous faire suivre une info personnelle, n’étant pas très doué sur face de bouc, pouvez vous m’envoyer un mail que j’utiliserai pour vous faire suivre ce dont de quoi qu’il s’agit (!!) Bisou

  • maite

    comme c’est super beau ! nous nous ne lassons pas de ces merveilleuses photos vous êtes rayonnant tous les trois jolie casquette mon Clément comme tu as grandi de taille et surement dans ta tête en apprenant parmi tes voyages les coutumes les animaux les cultures etc…. tu auras pleins de choses à nous raconter
    Nous vous envoyons de gros bisous

  • Tonton Charles

    Sacrée virée de bcp de kms, et de somptueux paysages à la clef, les photos montrent bien le gigantisme de ce pays ,

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>