NZ – Ile du nord : de Picton à Rotorua

Picton – WellingtonCapture d’écran 2014-11-16 à 07.29.03 (Ferry + 30 km) :

On nous a prévenu, le plus beau moment du ferry c’est la 1ère heure quand on traverse le fjord pour rejoindre la mer. Ce beau moment dure 1 heure (au début si on fait le trajet île du Sud => île du Nord ou à la fin si c’est dans l’autre sens) sur les 3 heures de trajet. Le temps est un peu gris, dommage mais pas très grave, quelques éclaircies viennent de-ci de-là et nous restons dehors pour admirer le paysage. Le ferry ressemble fort à ceux que l’on prend pour aller en Angleterre, tout confort, le trajet passe donc très vite. Une fois arrivés à Wellington, nous nous garons au parking du musée Te Papa (dont nous reparlerons plus tard) pour aller ensuite nous balader quelques heures dans la ville, sous un ciel bleu très agréable. Nous trouvons que la capitale est bien agréable, mélange de style ancien et nouveau, avec ses quais réaménagés, ponctués de plongeoirs, d’œuvres d’art ou encore d’aires de jeux pour enfant. Nous rejoignons ensuite le camping à une dizaine de km hors de la ville.

 

Wellington (35 km) :

Cela n’était pas prévu au programme initial, mais il nous a été très rapide de décider de rester un jour de plus à Wellington. Tout d’abord, on est fatigué de rouler et une pause est la bienvenue. Ensuite, le temps est magnifique, idéal donc pour nous promener et profiter de la ville. Enfin, les Brousoz nous avaient conseillé de passer beaucoup de temps au Te Papa Museum, qui avait beaucoup plu à toute la famille, nous y passerons quasiment toute la journée. Le Te Papa Museum est la fierté de la ville voir même du pays (Te Papa signifie en Maori « coffre à trésor »). Gratuit, il présente différentes expositions, toutes autour de sujets qui touchent la Nouvelle-Zélande bien sûr, et très bien faites pour les enfants : volcanisme et sismologie, histoire naturelle avec notamment le seul spécimen au monde de calamar géant présenté au public, exposition temporaire et interactive (mais payante) sur les dinosaures, histoire des maoris, art, changements du pays au cours des 2 derniers siècles, etc… Sans oublier de nombreux Discovery centers pour les enfants, avec de nombreux jeux éducatifs. Bref, c’était super, et nous y restons près de 6h, avant de partir pour une dernière balade en ville et une pause au Starbucks pour changer…

Nous avons beaucoup aimé cette petite ville (500 000 habitants avec la banlieue), on s’y sent vraiment bien et nous sommes un peu triste de devoir déjà reprendre la route…

 

Wellington – Taupo (455 km) :

Grosse étape de voiture ce jour, en remontant vers le Nord. Le temps est moyen, mais aux abords de notre destination initiale, Ohakune, et après 3h30 de route, le ciel est bleu et le spectacle magnifique avec en toile de fond le majestueux mont Ruapehu et son sommet enneigé (désolé, pas de photo pour une fois, on ne s’est pas arrêté quand il fallait sur la route mais nous gardons bien en mémoire ce spectacle magnifique). Nous décidons de poursuivre notre route pour nous enfoncer dans le parc national du Tongariro, où nous faisons une rando / balade de 2h sur une ancienne coulée de lave du volcan à partir de Wakapapa pour voir les Tanaraki falls. Nous terminons la journée en reprenant la route en direction de Taupo, histoire de gagner un peu de temps pour le lendemain.

 

Taupo – Rotorua (114 km) :

Taupo est un peu le point d’entrée dans la zone géothermique de l’ile du nord, lorsque vous arrivez par le sud. Il y a donc pas mal de centres d’intérêt à voir, ou de balades à faire. Nous passons une grande partie de la matinée à visiter différents lieux autour de la ville, à commencer par les Huka Falls, cascade à très fort débit puisque le lac Taupo se déverse dans un passage qui passe de 100m à 15m de large. Le flot est impressionnant, mais pas de quoi non plus nous garder plus d’un petit ¼ d’heure. Nous filons ensuite vers le barrage, à 15 minutes de là, en espérant arriver à temps pour le lâcher d’eau. En effet, les vannes du barrage sont ouvertes 3 ou 4 fois par jour selon la saison pendant 15 minutes, afin de déverser le trop-plein. La zone en aval, un petit canyon, est totalement vide au départ, et on le voit se remplir très rapidement, créant des rapides. C’est sympa, c’est gratuit, et c’est une activité originale pour les enfants, Clément a beaucoup aimé ! Nous terminons par visiter les « Craters of the moon », zone géothermique très active avec ses nombreuses fumées à l’odeur d’œuf pourri. Nous nous retrouvons de suite plongés dans une ambiance que nous avons beaucoup aimée (on a bien écrit ambiance pas odeur !) il y a 2 ans, pendant notre voyage en Islande.

Nous prenons ensuite la route en direction de Rotorua. Ville beaucoup plus touristique que toutes celles que nous avons croisées jusqu’à maintenant, Rotorua propose tout un tas d’activité toutes plus chères les unes que les autres mais parmi la profusion d’activité, nous avons tout de même trouvé notre bonheur. Nous partons donc visiter le Kaurau Park, zone géothermique active en plein centre-ville, au milieu d’un parc très agréable, puis rentrons au camping profiter des installations… Enfin surtout de l’aire de jeux où Clément dépensera le reste d’énergie qui lui reste !

Fermé au commentaires