NZ – Ile du sud : de Christchurch à Dunedin

Capture d’écran 2014-11-03 à 10.15.52Après 36 jours en Australie qui nous ont enchantés, nous partons découvrir la Nouvelle-Zélande, autre pays bien lointain pour nous français, mais au combien attendu…

Sydney – Christchurch (2155 km) :

Notre vol Quantas est prévu pour 18h45 et nous décidons de rejoindre l’aéroport en train. Le trajet est rapide, 15 minutes à partir de la station « Central », un peu cher cependant (environ 17$ par personne). Nous y passons toutes les formalités largement en avance, et avons plein de temps pour jouer à la console ou écrire les dernières cartes postales (Clément), lire un bouquin sur la liseuse (Eloïse) et trier les photos (Alexandre). Le vol part avec ½ heure de retard et nous arrivons à Christchurch à 00h15, après 3h de vol et 2h de décalage horaire.

L’aéroport est vide, les contrôles sont donc rapides à passer, surtout que nous n’avons rien à déclarer de particulier et nos chaussures sont propres. Attention cependant, il faut bien penser à déclarer le moindre aliment, surtout les fruits apparemment, car ils ne rigolent pas vraiment avec ça. A l’arrivée, Kylie est là avec un panneau indiquant notre nom. Mais qui est Kylie, nous direz-vous ? C’est la personne chez Cruzy campers avec qui nous avons eu beaucoup d’échanges par mail et qui nous apporte sur un plateau notre van. En fait c’est mieux que ça, puisque le van est déjà branché dans un camping et a été chauffé ! Que demander de plus !

Il est 2h quand nous fermons les yeux pour une courte nuit…

Christchurch – Fairlie (220 km) :

Premier constat, nous n’avons pas eu froid pour notre première nuit (7°C dehors à notre arrivée), nous sommes donc plutôt contents. Puisque nous n’avons plus de nourriture, nous allons prendre un petit déjeuner au centre commercial voisin. Le ciel est totalement bleu, et sur le trajet, nous voyons déjà au loin de nombreux sommets enneigés, l’excitation commence déjà à monter !

Nous trouvons enfin de nouvelles chaussures de randonnée pour Clément, qui a encore grandi des pieds (le reste aussi mais on avait prévu large pour les vêtements), puis nous partons faire nos courses au supermarché, en 3 fois bien sûr, ce serait trop simple sinon (il faudrait peut-être faire une liste la prochaine fois… ou pas !). Nous partons ensuite en direction du centre ville de Christchurch, et rien (mais vraiment rien) n’attire notre attention et nous donne envie de nous arrêter. Pour rappel, la ville panse encore ses plaies dues au terrible tremblement de terre qui l’a ravagée il y a quelques années. Nous décidons donc d’avancer dès maintenant vers notre prochaine destination, le mont Cook et faisons halte à Fairlie, à 200 km de là.

Fairlie – Mount Cook – Twirzel (221 km) :

Le réveil sonne à 6h, car aujourd’hui nous devons faire plusieurs marches à côté du mont Cook. Nous avons un peu de mal à nous bouger, résultat nous ne partons qu’à 8h. Le ciel est bleu, aucun nuage à l’horizon, c’est une chouette journée pour commencer la visite du pays ! Le spectacle est tout d’abord sur la route, dès notre départ. Les sommets enneigés sont partout à l’horizon, tantôt en arrière-plan des prairies et leurs élevages de vaches et de moutons, tantôt au bord d’un lac, sublimant encore plus un paysage déjà magnifique. Nous roulons ainsi dans une véritable carte postale et sommes tous excités de se rapprocher du plus haut sommet du pays.

Après un passage au visitor center, nous débutons à 10h30 la « Hooker Valley Walk ». Plutôt qu’une randonnée, il s’agit d’une balade en direction du mont Cook, à travers la vallée, avec des traversées de ponts suspendus au dessus de torrents déversant la fonte des glaciers. Ce n’est pas un circuit, mais un aller-retour, il est donc possible de rebrousser chemin dès qu’on le souhaite, selon la fatigue ou la météo. Nous irons jusqu’au 3ème pont, pour une balade d’environ 3h au total. Du début à la fin, la marche s’effectue au pied de majestueux monts enneigés, et le mont Cook apparaît juste après le 2ème pont. Des petites avalanches font régulièrement leur apparition sur les hauteurs enneigées, au grand bonheur de Clément qui à la fin n’attendait que ça.

Après la traditionnelle pause sandwich, nous partons faire une marche pour observer le glacier Tasman et son lac. Contrairement à la marche précédente, la montée est plutôt rude, bien qu’assez rapide (environ 20 minutes). Comme au Jokulsarlon en Islande, des morceaux de glace se détachent pour flotter sur le lac jusqu’à l’embouchure de la petite rivière. Nous en verrons quelques-uns, mais le pays sort à peine de l’hiver, il n’y en a donc que très peu. Nous essaierons d’aller voir de plus près ces glaçons, mais la balade était longue (25 min aller) pour finalement n’arriver qu’au bord du lac et pas de la glace (et nous commençons à en avoir plein les pattes…).

Nous reprenons la route vers Twirzel, à 80 km de là, plutôt crevés mais émerveillés par un paysage de toute beauté.

Twirzel – Moeraki Boulders – Dunedin (306 km) :

Ce matin pas de réveil, mais nous sommes tout de même réveillés à 7h30. Personne n’est vraiment motivé à se bouger, nous ne partirons donc qu’à 9h30 du camping, ce qui est assez tardif quant au programme des journées.

L’objectif 1er est d’aller voir les Moeraki Boulders, à 80 km au nord de Dunedin, nous y arrivons en fin de matinée. Les Moeraki boulders sont des rochers complètement ronds, présents sur quelques mètres d’une plage perdue. Plusieurs dizaines de rochers sont présents, certains pouvant atteindre la taille de Clément. Beaucoup de tentatives d’explication de ce phénomène existent, entre œufs de dinosaure et boules extra-terrestres. Nous vous laissons vous faire votre propre opinion, de toute façon nous n’avons pas la réponse…. Ces roches sont assez uniques en leur genre, et nous passerons quelque temps à les regarder ou à grimper dessus pour faire quelques photos (pour changer).

Nous faisons ensuite un arrêt à Shag Point, morceau de côte où paressent des otaries à fourrure et des pingouins à tête jaune. Nous y verrons beaucoup d’otaries, et surtout de très près, mais malheureusement par de pingouins (qui viennent apparemment plutôt le soir sur la plage, après avec pêché la journée). Pas grave, nous sommes très contents de ces rencontres et repartons totalement satisfaits.

Nous arrivons ensuite à Dunedin, sous un ciel menaçant. Nous trouvons un camping et partons pour le centre-ville, dans l’espoir d’éventuellement visiter un bâtiment voire un musée. Malheureusement, le temps de savoir où aller et la fâcheuse habitude néo-zélandaise de fermer à 16h30 nous empêcheront de trouver quelque chose à visiter. Nous passons donc à la très jolie gare de la ville, puis nous baladons dans la rue commerçante (les magasins sont ouverts jusqu’à 17h30…). Le temps d’un café/chocolat et nous repartons sous la pluie vers notre camping.

3 comments to NZ – Ile du sud : de Christchurch à Dunedin

  • granger

    Très beau pays la nouvelle Zélande les rochers ressemblent à des tortues fossillisees? ?
    Je suis avec intérêt votre voyage car je ne peux guère voyager en dehors de nos pays limitrophes ća me fait voyager dans mon salon devant la cheminée en ce moment car le froid est arrivé les feuilles tombent le jardin prend ses couleurs d’ automne
    On va à Londres le 29 novembre retrouver la famille anglaise
    belles suite d’aventures bises à vous 4

  • Super départ pour ce nouveau pays, je suis toujours bluffé par vos photos…….;

    bonne suite

  • Marine

    Coucou à tous les trois, impressionnant ces nouvelles photos, j’ai branché Vincent sur une éventuelle explication géologique de vos photos de boules :)
    Bizz on pense à vous.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>