Première étape en Patagonie, à Punta Arenas

On le savait, on l’avait lu dans les guides ou sur les sites météo : il y a du vent dans le Sud ! Nous avons pu le constater dès notre transfert en avion vers Punta Arenas, émaillé de nombreux trous d’air dont un mémorable pendant que Clément était aux toilettes… Frayeur garantie, souvenir à coup sûr. L’atterrissage a également été le plus mouvementé du voyage, l’avion continuant de balancer à droite et à gauche jusqu’au moment de poser les roues. D’ailleurs, il a fallu attendre 30 minutes une fois à terre avant d’avoir le droit de sortir de l’avion, toujours à cause de ce fichu vent.

Nous sommes donc arrivés à Punta Arenas, une des portes d’entrées de la Patagonie. Cette ville est souvent décrite comme sans intérêt et comme une étape inutile, nous ne sommes pas forcément de cet avis. Déjà parce qu’il est possible de faire des excursions vers des colonies de pingouins où vers la Terre de Feu, mais aussi car la ville a un peu de caractère, alternant maisons en tôle et magnifiques bâtiments historiques. Par contre, le vent est vraiment omniprésent et très puissant, faisant chanceler les panneaux et les toits, à se demander comment tout tient encore.

Le jour de notre arrivée, nous partons visiter une petite colonie de manchots de Magellan, à 1h de route de la ville. Nous aurions bien aimé aller jusqu’à l’île de Magdalena voir la colonie de pingouins dont le fameux manchot royal, mais le prix est trop élevé pour nous (60 000 pesos par personne), d’où ce choix secondaire, moins cher mais aussi moins spectaculaire. Nous passons ainsi 1 heure sur place, parfois à un mètre des pingouins, ces animaux sympathiques à l’air si maladroit. Le ciel est assez dégagé et nous rentrons contents de cette sortie, mais fatigués par l’ensemble de la journée (levé à 5h30 à Santiago).

Comme nous nous sentons bien à l’hostel où nous sommes (Mi Residencial) et que la suite n’est pas encore bookée, nous décidons de prolonger d’une nuit notre escale à Punta Arenas, avec pour objectif principal : ne rien faire et se reposer ! Levé tardif, petit déjeuner tranquille, balade en ville, réservation du bus vers Puerto Natales, visite d’un musée, chocolats chauds et churros dans une chocolaterie, et dîner de pâtes devant le premier film que nous regardons de tout le voyage, « Epic », sur le grand écran de notre chambre. Clément est ravi, nous aussi et nous ne regrettons absolument pas cette journée off, nous en avions besoin après les étapes de l’île de Pâques et de Santiago.

Il faut se coucher, car le lendemain nous partons vers Puerto Natales, point d’entrée du célèbre parc Torres del Paine !

Quelques prix / info (5 000 pesos = 7€ environ) :

  • Sortie colonie de pingouins : 10 000 le trajet par personne, 4 000 l’entrée par adulte
  • Chocolaterie de la rue principale : trop bon mais un peu cher pour un budget TDM. Environ 3 000 le chocolat chaud
  • Restaurant Lomito’s : très bien et cosy, que des sandwiches / burgers mais tous très bon. Environ 15 000 pour 3.
  • Pour info, le supermarché a une cafétéria, plutôt bonne et pas trop chère, à manger sur place ou à emporter.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>