Siem Reap 1/2 – Les majestueux temples d’Angkor

Nous avons passé 5 jours à Siem Reap, unique étape de notre voyage au Cambodge, principalement pour voir les temples puisque nous n’étions pas très loin et qu’il nous semblait dommage de ne pas y passer une tête. Dès le passage de frontière, le ton est donné : le Cambodge est visiblement plus pauvre que la Thaïlande (on le savait, mais maintenant on l’a constaté).  Le pays est plus sale, les routes sont souvent défoncées, beaucoup d’enfants trainent nus ou dans des habits irrécupérables même par la meilleure des machines à laver, et la poussière est omniprésente. La monnaie est le réal, mais tout se fait en dollars américains. Du coup, les prix sont en hausse, puisque souvent le prix de départ de tout et n’importe quoi est 1$ (= 4 000 réal), enfin pour les touristes…

Notre programme durant ces 5 jours a été le suivant :

  • Jour 1 : Visite des temples puis piscine
  • Jour 2 : « Excursion » dans la campagne et sur le lac, puis piscine
  • Jour 3 : Visite des temples puis piscine
  • Jour 4 : Journée paresse, visite rapide du quartier et du vieux marché puis piscine
  • Jour 5 : Visite des temples puis piscine

Force est de constater que notre principale activité a donc été la piscine !! En fait, rien de tel après avoir crapahuté dans les temples, parfois sous la pluie, que d’aller piquer une petite tête en fin de journée dans le bassin de la guesthouse (et c’est aussi la récompense pour Clément en fin de journée).

Les temples d’Angkor ont été classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992. Il s’agit en fait d’un ensemble de temples Khmer s’étalant sur 400 Km2, construits entre les années 800 et 1300, selon le roi au pouvoir à l’époque. Les temples ont été abandonnés petit à petit au bout de 6 siècles d’utilisation, probablement en raison de la concurrence du royaume de Siam, basé à Sukhothai. La cour d’Angkor se serait alors installée à Phnom Penh en 1431. A partir de cette date, aucun nouveau temple n’a été construit à Angkor.

Le plus célèbre des temples est bien évidemment Angkor Vat, construit vers 1100, à la silhouette connue du monde entier et représentative des temples et du pays, puisque présent au centre du drapeau cambodgien.

Ce sont les français qui ont dirigé les travaux de restauration des temples dès le début du 20ème siècle, notamment sous l’égide de M. Parmentier, nécessitant un travail titanesque d’éclaircissement des lieux, de déconstruction puis de reconstruction pierre par pierre, assistés par les buffles et les éléphants pour déplacer ces masses énormes. Les temples ont ensuite beaucoup soufferts, notamment de la terrible guerre des années 70 qui n’oublions pas a eu pour conséquence la mort d’un quart de la population du pays (environ 2 millions de personnes), sans compter les millions de mines posées et leurs victimes. A cela s’ajoute les nombreux pillages dont ont été victimes les temples (certains officiels sous le régime de l’occupation française pour fournir le musée Guimet à Paris) et dont le plus connu est celui commis en 1924 par un certain André Malraux et sa femme Clara : le couple était ruiné à l’époque quand Malraux, futur Ministre de la culture de De Gaulle, grand amateur de la culture khmer va monter une fausse expédition archéologique, financée par des collectionneurs étrangers, afin d’aller voler quelques pierres sculptées du temple de Bandeay Srei qui est excentré de tous les autres temples et encore en ruine à l’époque. Malraux sera finalement dénoncé par un de ses porteurs et sera condamné au Cambodge pour ce vol (3 ans de prison réduits rapidement à 1 avec sursis) avant d’avoir le destin qu’il a eu en France.

On pourrait se dire que visiter les temples sur plusieurs jours, cela va être devenir répétitif. On ne va pas cacher qu’au 3ème jour de visites, la motivation de la famille n’était plus totalement la même, mais finalement les temples sont tellement différents les uns des autres, car d’inspiration et d’époques différentes, que l’on s’étonne à toujours prendre du plaisir à visiter le 8ème temple de la journée… Le travail de restauration effectué (et toujours en cours) est vraiment fantastique, les pierres sculptées sont d’une incroyable finesse et dans certains temples, le spectacle de la nuit ayant repris possession des lieux est superbe.

Côté conditions climatiques, la saison n’est pas la meilleure pour profiter au mieux des temples, puisque la saison des pluies a commencé depuis un mois. Il pleut donc assez souvent, le ciel est laiteux ou gris, et donc la lumière n’est pas bonne, notamment pour les photos. Nous n’avons donc pas eu à nous demander si nous irions voir le lever ou coucher de soleil à Angkor Vat, puisqu’il n’a pas vraiment été présent pendant notre séjour (et c’est fatiguant en plus de se lever tôt).

Concernant le tourisme dans les temples, il y a forcément énormément de monde à Angkor Vat (si on y va tard comme nous), ce qui gâche un peu le spectacle. Le plus pénible, encore une fois, sont les groupes de touristes chinois… On n’a rien contre eux, mais franchement on s’en passerait bien : bruyants, compacts, bousculant tout le monde sur leur passage… Ils sont de plus toujours de ceux qui viennent les poches remplies de bonbons, de gâteaux voir de billets qu’ils donnent aux enfants qui quémandent partout. Forcément, cela ne va pas les motiver à faire autre chose plus tard (enfin cet avis n’engage que nous…).

Bayon : Superbe temple avec les célèbres énormes têtes sculptées

Ta Prohm : Notre préféré, avec ses arbres fromagers qui ont pris possession des ruines

Bandeay Srei : Le « temple de femmes », tout petit finalement et très excentré (25km des autres temples), ses gravures sont cependant les plus fines de tous les temples

Et bien d’autres encore…

14 comments to Siem Reap 1/2 – Les majestueux temples d’Angkor

  • Coucou, nous avons relu votre article sur siem reap, et cela nous conforte dans l’ idée de ne prendre le pass que 3 jours. On hesitait avec celui de 7 jours mais cela risque de faire long!!! On a pris aussi un hotel avec piscine (le votre etait complet). Bises

  • david

    Vous allez tous les 3 revenir avec des mollets en béton et imbattable à « Questions pour un champion ». Je ne jouerai non plus jamais contre vous avec vous au Trivial Pursuit!!!

    • C’est clair que du sport on en fait et pas qu’un peu !!!
      Par contre pour le trivial poursuit, on s’en sortira en géographie et histoire mais pour ce qui est du cinéma et de l’actualité on est en train de prendre du retard même si on essaie de regarder un peu ce qui se passe à travers le monde de temps en temps… Au final, tu gardes toutes tes chances ;-)

  • Tonton Charles

    On apprend on apprend..je connaissais le goût des Maleraux pour l’art Kmer, par contre je ne savais pas qu ils avaient été condamnés. Dis moi ELOÏSE, encore un 5* !!!

  • Marie-Christine

    Magnifique !! merci pour ces cours d’histoire !! très impressionnant. Quelle culture pour Clément ! et pas mal du tout la guest house !! j’imagine que Clément devait être heureux d’aller nager biosus

    • Oui entre la 2nde guerre mondiale à Kanchanabury et la guerre au Cambodge, c’est pas la plus drôle des histoires que Clément apprend mais il retient pas mal de choses. En revanche, l’histoire des mines l’a un peu perturbé, il n’osait plus marcher où que ce soit… Mais ça lui est passé rapidement !

  • maite

    en ce moment sur ARTE je regarde les temples d’ANGKOR sur l’histoire : et je vois les mêmes images que tu nous envois c’est très sympa

  • maïa

    Superbe. Merci pr les details historique c’est encore plus parlant comme ca. Je ne savais rien de la participation francaise au travail de restauration (puis de pillage) de ces temples!!

  • maite

    un peu d’histoire cela ne nous fait pas de mal :c’est sur que les japonais ne font pas d’en le détail: comment va Clément pas trop dur depuis plus d’un mois de parcours autour des beaux temples heureusement quelques baignades entre deux bisous

Leave a Reply to famille brousoz Cancel reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>