Transfert Bangkok – Siem Reap

Le trajet entre les 2 villes mérite bien un article à lui tout seul.
Plusieurs options étaient possibles pour rallier Siem Reap à partir de Bangkok :

  • L’avion : le vol AirAsia dure entre 1 et 2 heures de souvenir. C’est facile, rapide, mais un peu trop cher ! En effet, à moins de prendre le billet tôt, ce qui n’était pas notre cas, cette option est bien plus cher : environ 260 € pour nous 3. Exit donc cette solution !
  • Réserver un transfert dans une des agences de Khao San Road : les prix affichés sont très bas, parfois 200 THB par personne (environ 5€ !). De ce que l’on a lu sur internet, c’est un peu un plan loose, voire parfois une arnaque. Le van s’arrête à la frontière Thaïlandaise, il faut se débrouiller pour aller à la frontière cambodgienne, puis trouver un taxi côté cambodgien, sans compter les éventuels backchich qu’on vous demandera certainement en plus. Bref, avec un enfant, on n’a pas envie de se retrouver en galère, donc exit aussi ce moyen de transport
  • Faire le trajet en taxi : c’est cher donc on n’a pas poussé la réflexion plus loin
  • Prendre le bus direct entre la bus station de Bangkok et Siem Reap : c’est l’option que nous avons retenue ! Le billet coûte 750 THB (environ 18€) pour un départ à 9h. Attention cependant car les bus étaient pleins donc il n’y avait pas de place pour ceux qui voulaient prendre des billets le jour même en arrivant avant ! Nous conseillons donc de prendre votre billet quelques jours avant, soit en allant directement à la gare, soit comme nous en achetant votre billet sur internet sur le site « Thai Ticket Major». C’est simple, vous choisissez vos places dans le bus et pas besoin de vous déplacer et perdre votre temps !

La journée s’est ensuite déroulée de la manière suivante :

  • Départ de la guesthouse à 7h10 en taxi pour la station Mochit 2 (ne pas confondre avec Mochit sans le 2). La guesthouse nous avait dit 30 min de trajet, ce sera finalement 1h (comme d’habitude…). Prix 200 THB non négociés parce qu’on voulait partir vite
  • Récupération des billets à la gare auprès du guichet Thai Ticket Major, sur simple présentation du numéro de réservation (ça prend 1min à tout casser)
  • Départ du bus à 9h15. Le bus est plutôt très correct, avec des toilettes au fond (non testées), un chauffeur et 2 stewards. Nous aurons tout au long du trajet à boire et à manger (jus d’orange, eau, café en cannette, petit gâteau, plat chaud du 7/11 pas très bon)
  • Arrêt pipi et grignotage vers 11h
  • Arrivée à la frontière vers 13h30 (de mémoire) et descente du car (les gros sacs restent dedans)
  • Passage de la frontière Thaïlandaise avec le tampon de sortie
  • Liaison à pied (pas long) vers la frontière cambodgienne, dans les couloirs prévus à cet effet
  • Récupération et paiement du visa au checkpoint, juste en bas de l’énorme portique style temples d’Angkor : prix 20 USD + 100 THB de bakchich par pers (oui c’est énervant mais bon on n’a pas vraiment le choix…). Si vous passez par la compagnie de bus, c’est 900 THB soit environ 30 USD pour un gain de temps quasi nul, car l’obtention du visa est vraiment rapide si vous payez le bakchich…
  • Passage de la frontière Cambodgienne : c’est là que c’est très très long, mais on ne sait pas pourquoi… à noter que l’attente se fait dehors, donc à la merci des conditions climatiques…
  • Enfin le bus récupère tout le monde et redécolle vers 15h30 pour Siem Reap.
  • Arrivée vers 18h, dans une agence de voyage de Siem Reap, où nous nous faisons harceler par plein de chauffeurs de tuk-tuk, que c’est pénible ! A savoir que l’agence vous fait croire qu’elle vous transporte gratuitement vers votre guesthouse, mais c’est uniquement si vous passez par eux les jours suivants. Nous avons préféré prendre un tuk-tuk (un de ceux qui nous harcelait) pour 2$ la course.
  • Arrivée 10 min plus tard dans la guesthouse où nous aurons bien mérité d’aller piquer une tête dans la piscine !

En résumé, après avoir lu tout et n’importe quoi sur le sujet, le trajet s’est très bien déroulé, a été plutôt confortable et le passage de la frontière a été beaucoup plus simple que ce que nous imaginions au départ.

Nos principaux conseils :

  • Réserver les tickets sur le net quelques jours avant sur ce site
  • Prendre des dollars avant de partir et garder suffisamment de Thaï Bath
  • Payer le visa directement au Cambodge, sans passer par la compagnie de bus. Il est possible de le prendre en ligne en avance (mais il y a des frais de traitement)
  • « Nothing is free in Cambodia », telle est une phrase dite par un de nos voisins de bus à l’arrivée. Et c’est vrai, donc si quelque chose vous est proposé gratuitement, c’est qu’il y a anguille sous roche !

7 comments to Transfert Bangkok – Siem Reap

  • Martinette & Mado

    Hello les Baroudeurs. Ce début de périple nous rappelle nos voyages en Asie. Nous attendons avec impatience votre passage aux temples d’Angkor. Vos photos sont superbes dommage qu’elles soient toutes référencées avec votre logo!!! Bon vent à vous. Gros bisous

    • Hello !
      Les temples d’Angkor arrivent mais il y aura d’abord notre bilan de la Thaïlande…
      En ce qui concerne les photos, c’est surtout pour éviter des récupérations « abusives ». S’il y en a que vous voulez pour les éditer, envoyez un mail à Alex pour lui dire laquelle ou lesquelles et il vous les enverra par mail.
      Bises

  • Article très précis, merci pour les infos, cela pourra nous servir !!!! Bonne suite !!!

  • maite

    bon vous avez pu passer sans trop de problème c’est bon vous êtes roder maintenant tu sais tu dis qu’il faut toujours payer mais en France c’est pareil le bus est bien ce n’est pas le bus avec les gens sur le toit ha ha !!!je suis d’accord avec Charles on croire lire un livre et j’attends la suite gros bisous nous pensons très fort à vous

  • Tonton Charles

    J’ai beaucoup apprécié cet article, cela fait tout à fait globe trotter(ce que vous êtes!!) , cela me rappel aussi les livres d’espionnage type Jean Bruce, le célèbre OSS 117 lors d’une de ces virée en Asie pour le compte du Sdec. Bon faut l’avoir lu pour faire le rapprochement!! Mais bravo encore pour ces articles, et of course les photos qui vont bien avec

    • Argh… Il va falloir que je relise mes classiques alors parce que je crois que des OSS117 je n’en ai jamais lu. Je n’ai vu que les originaux et ça ne me dis rien…

Leave a Reply to Tonton Charles Cancel reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>